Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > 3 Chantiers d’Excellence à Toulouse

3 Chantiers d’Excellence à Toulouse

SOMMAIRE

La Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics de la Haute-Garonne a promu les trois premiers « Chantiers d’Excellence » sur Toulouse Métropole, lancés en 2021. Les métiers du bâtiment traversent aujourd’hui une crise de ressources humaines, on recense environ 4 500 postes vacants dans ce secteur d’activité au sein du département. La profession a décidé de réagir en lançant un dispositif inédit, avec ces chantiers qui seront des vitrines de la profession, utilisées pour attirer au maximum les jeunes talents.

Les Chantiers d’Excellence : une démarche novatrice pour mettre le métier de la construction sous les feux des projecteurs

Les métiers du bâtiment n’attirent que très peu de candidats. Ils sont d’ailleurs souvent peu valorisés et peu connus. Le président de la fédération départementale BTP, Émile Noyer, a communiqué le mardi 13 avril, à l’occasion d’une conférence de presse, le lancement des premiers « Chantiers d’Excellence » sur le territoire de Toulouse Métropole. Selon lui, cette démarche permettra de « partager les meilleures pratiques et donner à voir le meilleur de nos métiers ». Cette initiative a donc pour objectif de donner envie aux jeunes de rejoindre la profession dans le secteur du bâtiment et des travaux publics dans les années à venir. Les chantiers permettront d’entamer une démarche novatrice en ce qui concerne la sécurité, l’environnement, la qualité des ouvrages, la propreté, le respect des riverains et la lutte contre le travail illégal.

Émile Noyer précise que les besoins en recrutement sont énormes cette année, du plombier au maçon, en passant par l’électricien ou le charpentier. Les sites des Chantiers d’Excellence ont pour vocation d’accueillir de futurs apprentis et professionnels afin de leur permettre d’avoir une vision plus claire des corps de métiers et savoir-faire disponibles. Sur les chantiers, il sera possible de créer des échanges avec les professionnels pour connaître un peu plus les spécificités de chaque métier, pour parler des outils numériques du bâtiment, des innovations environnementales et technologiques pouvant être exploitées ou encore des nouvelles méthodes de construction, déjà utilisées pour nombre d’appartements neufs à Toulouse .

Les sites des Chantiers d’Excellence s’engagent à mettre en œuvre plusieurs bonnes pratiques. Ces dernières sont identifiées par une clause d‘engagements que les maîtres d’ouvrage intègrent dans leurs dossiers de consultation des entreprises qui sont en phase d’appels d’offres. Les méthodes d’organisation se concrétisent sur 7 axes principaux :

  • le renforcement des collaborations ;
  • les engagements environnementaux et sociétaux ;
  • la lutte contre le travail illégal ;
  • la qualité des ouvrages ;
  • la prévention et la sécurité ;
  • la communication et les informations des salariés ;
  • la propreté et le respect des riverains ;

Actuellement, les entreprises de BTP qui s’apprêtent à œuvrer dans les Chantiers d’Excellence se sont engagées, notamment, en matière de protection de l’environnement, de développement de l’insertion et d’apprentissage, de sous-traitance et d’emploi. Par ailleurs, ces entreprises s’engagent aussi à s’inscrire dans un programme de suivi de gestion de tri et de déchets.

Les trois chantiers concernés

À l’heure actuelle, trois Chantiers d’Excellence ont déjà été identifiés : Le groupe scolaire Alphand-Meitner et la ZAC des Ramassiers à Colomiers qui comprend 2 chantiers.

Le groupe scolaire Alphand-Meitner

C’est le tout premier « Chantier d’excellence », il a été lancé le 6 avril 2021, sous la maîtrise d’ouvrage de la Ville de Toulouse. Installé dans le quartier de Lalande, à Toulouse, le chantier du groupe scolaire Alphand-Meitner regroupe 15 entreprises intervenantes, respectant toutes les nouvelles règlementations imposées par les Chantiers d’Excellence. Le projet consiste à réaliser la construction d’un groupe scolaire en réponse au développement démographique du quartier. Les travaux relatifs à cette construction, répartis sur une surface de 4 800 m2, répartit sur 15 lots, porteront sur la création d‘une école maternelle de 10 classes, d’une école élémentaire de 14 classes, d’un Centre de Loisirs Associés à l’école (Clae) et d’une salle polyvalente qui sera mutualisée avec le quartier.

Ce projet a des objectifs ambitieux et de qualité, en visant des installations apportant une performance énergétique optimale ainsi que des matériaux ayant un faible impact environnemental. Par ailleurs, le chantier prévoit également la création d’une centrale photovoltaïque pour privilégier l’autoconsommation. Selon les dernières estimations, il coûterait aux alentours de 9,5 millions d’euros. La fin des travaux pour ce chantier est prévue pour l’été 2022.

La ZAC des Ramassiers à Colomiers

Le deuxième chantier sera porté sur la construction de 44 logements sociaux ainsi que deux locaux d’activité au cœur de la zone d’aménagement concerté des Ramassiers, à Colomiers. Oppidea a lancé un appel à candidatures pour le projet en 2018, et c’est le bailleur social Altéal qui l’a remporté. Pour le moment, le budget prévisionnel pour cette construction est estimé à 6,5 millions d’euros. Le maire de Colomiers et vice-présidente de Toulouse Métropole, Karine Traval-Michelet, estime que la nouvelle construction pourra offrir aux Columérines et aux Columérins un environnement arboré qui intègrera des îlots de fraîcheur, le tout en essayant à tout prix de respecter la biodiversité. Les premières constructions sont prévues pour septembre 2021.

Le troisième chantier est porté par le groupe Marignan. La construction prévue comprend 86 logements privés, toujours sur la zone d’aménagement concerté des Ramassiers. Le chantier a été ouvert le 19 avril 2021. La résidence Respiration nécessitera un budget de 9 millions d’euros. Annette Laigneau, élue à Toulouse en charge de l’urbanisme et présidente d’Oppidea, insiste sur le fait que la ville est en train de se transformer et qu’il est important de porter une ambition pour lancer des projets exemplaires, que ce soit en matière de durabilité, d’esthétique ou de réduction de l’empreinte carbone. Dans la majorité des cas, les projets immobiliers sont loin de faire l’unanimité, mais Annette Laigneau espère que les Chantiers d’Excellence pourront faire office de vitrine d’un savoir-faire aux yeux de tous. L’élue cite, entre autres, la concertation avec les riveraines, la réduction des nuisances et bien entendu, le respect de l’environnement.

Des visites scolaires autorisées sur les chantiers

La Ville de Toulouse et le bailleur social Altéal, ont décidé d’ouvrir les chantiers à des visites scolaires. Le but de ce genre d’opération est de permettre aux entreprises de mettre leur savoir-faire en lumière et d’afficher le parcours d’excellence de tous leurs salariés présents sur le terrain, comme le précise Christophe Bonis-Charancle, chef de file de la commission attractivité de la FBTP 31 (fédération du Bâtiment et des travaux publics).

Les différentes entreprises seront invitées à témoigner sur leur expérience, qui sera valorisée dans le cadre de supports de communication et d’actions, toujours en lien avec le programme d’attractivité des métiers du bâtiment et des travaux publics (Time to build), qui est mis en œuvre par la FBTP 31.

Lors du lancement du dispositif, une représentante de la Fédération française du bâtiment, présente à l’événement, a montré tout son intérêt pour cette démarche qu’elle qualifie « d’audacieuse ». Elle a précisé qu’elle était là pour voir comment les autres territoires pourront s’en inspirer.

Un lycée bientôt en construction

Les initiatives de la Métropole toulousaine ont eu des impacts positifs sur les autres régions, qui souhaitent suivre son exemple. Ainsi, c’est la région Occitanie qui a décidé de suivre les traces des « Chantiers d’Excellence » en lançant bientôt une consultation d’entreprises pour la construction d’un nouveau lycée, en lien avec la FFB Occitanie.