Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Appartement étudiant à Toulouse : les pièges à la location à éviter

Appartement étudiant à Toulouse : les pièges à la location à éviter

Les pièges à la location sont de plus en plus nombreux et il est assez difficile pour ceux qui n’ont pas encore d‘expérience dans le milieu de les détecter. Si vous êtes à la recherche d’un appartement neuf à Toulouse, notamment d’un appartement étudiant, nous vous invitons à voir les points de vigilance que nous allons vous lister dans les prochaines lignes.

Nos conseils pour ne pas tomber dans les pièges à la location

Avant de louer un logement quelconque, il vous faudra révéler vos talents d’enquêteur et que vous sachiez lire entre les lignes. En effet, de nombreux arnaqueurs se cachent derrière des pseudos sur les sites de petites annonces. Dans la majorité des cas, les arnaques à la location consistent à convaincre le futur locataire à verser une somme d’argent qui correspond au montant du dépôt de garantie puis disparaitre de la circulation.

©Karolina Grabowska - Pexels

Pour cela, les arnaqueurs se font passer pour le propriétaire en proposant un bien par le biais d’une plateforme spécialisée dans les annonces immobilières. Leur stratégie est de mettre la victime en confiance pour pouvoir lui soutirer de l’argent. Une fois la somme souhaitée encaissée, ils disparaissent, laissant la victime sans logement et délaissée de plusieurs centaines d’euros. Les personnes qui ont pour projet de louer un appartement étudiant à Toulouse devront redoubler d’attention avant de payer quoi que ce soit. Voici les principaux pièges à la location à éviter.

L’arnaque au dépôt de garantie

C’est une des arnaques les plus courantes dans le secteur de la location étudiante. Le dépôt de garantie est une somme à payer au bailleur lors de la signature du bail et de la remise des clés. Elle correspond généralement à un mois de loyer pour un appartement vide et à deux mois de loyer pour un appartement meublé. Pour arriver à leurs fins, les arnaqueurs prétendent de louer un appartement via les sites de location. Ils rédigent et publient une annonce sur internet, en prenant soin de mettre de belles photos, le tout à un prix particulièrement intéressant.

Ils collectent les dossiers des candidats et en choisissent un qui peut potentiellement tomber dans leur piège. Ils prennent contact avec la victime et lui expliquent que son dossier a bien été retenu. Une fois qu’ils ont la confiance de leur interlocuteur, ils lui proposent de signer un bail, ce qui est tout à fait normal, étant donné que le dépôt de garantie est à payer à la signature de celui-ci.

Dès que l’argent est viré sur le compte des arnaqueurs, ils disparaissent et la victime ne recevra jamais les clés de son appartement, ni même son contrat. Bien souvent, le transfert de la somme demandé par les malfaiteurs sa fait par mandat cash, via diverses plateformes, comme Transcash, MoneyGram, Western Union ou Neosurf.

L’usurpation d’identité

© CardMapr.nl - Unplash

Le futur locataire d’un appartement étudiant à Toulouse peut également être confronté à une arnaque au crédit de consommation à son nom. Notons que toutes les informations personnelles concernant le locataire figurent dans son dossier (justification de situation professionnelle, justificatif d’identité, justificatif de ressources, informations sur le garant, etc.). Avec la crise du logement qui frappe toutes les grandes agglomérations en ce moment, les locataires ne prennent plus le temps de faire les vérifications nécessaires, ils envoient leur dossier dès le premier rendez-vous. Le dossier peut cependant être utilisé à des fins malveillantes. Les arnaqueurs pourront facilement usurper l’identité de la victime et ouvrir un crédit à la consommation en leur nom.

Contactez-nous

Un expert du marché immobilier toulousain vous accompagne dans votre projet, de la recherche du bien jusqu’à l’entrée dans le logement. Bénéficiez d’un parcours personnalisé et unique.

Comment éviter les arnaques à la location ?

Pour vous prémunir des différents risques sur le sujet des pièges à la location, nous vous recommandons de suivre les conseils que nous allons vous énumérer ci-dessous.

Ne jamais fournir de pièces justificatives trop tôt

C’est un réflexe qu’il va falloir adopter pour ceux qui sont à la recherche d’un appartement étudiant à Toulouse. Le mieux est de fournir les pièces justificatives après la visite des lieux et, si possible, en main propre. Dans le cas spécifique où l’envoi par mail ou par courrier est une option inévitable, il faudra prendre le temps de vérifier au préalable la légitimité et l’identité de l’interlocuteur. Certaines personnes décident même d’inscrire directement sur le document la date et l’objet de la transaction, avec le nom du destinataire.

Faire attention aux annonces douteuses

Si vous voyez une annonce immobilière avec de très belles photos et d’excellentes caractéristiques, alors que le prix proposé est largement au-dessous des loyers moyens dans la zone où le bien est situé, c’est qu’il y a un problème quelque part. Vous pourrez tomber sur de bonnes affaires, mais quand c’est « trop beau pour être vrai », le doute doit s’installer, et faire confiance à votre instinct vous sera d’une grande aide. Faites des recherches plus poussées sur les loyers indiqués dans le quartier, puis faites une petite comparaison, le prix doit être conforme à la réalité.

Se méfier des propriétaires habitant à l’étranger

De nombreux arnaqueurs se font passer pour des propriétaires qui habitent à l’étranger. Ils vous diront qu’ils sont dans l’incapacité de vous faire visiter l’appartement, étant donné qu’ils sont expatriés. Évitez ce genre de personne, surtout s’il essaie de vous convaincre qu’il vous enverra les clés par courrier ou par le biais d’un intermédiaire une fois que vous aurez payé le dépôt de garantie.

Réserver un logement sans payer de frais

©Yuri efremov - Pexel

Un bailleur qui vous demande de payer une somme d’argent, qu‘elle soit conséquente ou non, pour réserver l’appartement, est un arnaqueur. Cette technique est utilisée par de plus en plus d’arnaqueurs, qui ne sont évidemment pas propriétaires du logement en question. Précisons que ce genre de pratique est complètement illégal.

Ne pas céder sous la pression des « situations d’urgence »

Les arnaqueurs ou les propriétaires ayant peu de scrupules auront l’habitude de vous mettre quelques coups de pression pour que vous cédiez au plus vite pour envoyer l’argent. L’exemple le plus connu est la technique de la situation d’urgence. Le faux propriétaire donnera l’impression à la victime qu’elle risque de passer à côté d’une bonne affaire et lui dira que si elle n’agit pas dans les meilleurs délais, l’appartement sera attribué à une autre personne qui est également intéressée par le bien. Avec une telle pression, beaucoup n’ont pas le temps de réfléchir de manière posée, ce qui permet aux arnaqueurs de conclure la transaction rapidement.

Connaître les documents obligatoires à adresser au propriétaire

Certains propriétaires demandent plus de justificatifs qu’il n’en faut aux futurs locataires. Pour constituer votre dossier, seules trois pièces sont obligatoires : une photocopie de votre passeport ou de votre pièce d’identité, une copie des deux derniers bilans (pour les garants qui sont des travailleurs indépendants) ou des trois derniers bulletins de salaire du garant, un justificatif de domicile (quittance de loyer, avis de taxe d’habitation, facture d’énergie, etc.).

Un propriétaire ne peut pas vous obliger à donner d’autres documents personnels pour étoffer votre dossier, à l’instar de votre livret de famille, de votre RIB ou de celui du garant ou un relevé de compte. Si tel est le cas, il peut s’agir d’une arnaque ou au mieux d’une personne qui n’a pas encore de connaissances sur ce point.

Contactez-nous

Un expert du marché immobilier toulousain vous accompagne dans votre projet, de la recherche du bien jusqu’à l’entrée dans le logement. Bénéficiez d’un parcours personnalisé et unique.