Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Comment investir en loi Pinel à Toulouse

Comment investir en loi Pinel à Toulouse

SOMMAIRE

Placement refuge, valeur sûre, rendement fiable… Les qualificatifs rassurants sont multiples pour définir l’immobilier. En matière d’investissement, les Français privilégient la pierre, surtout en ces temps de crise où les incertitudes sont nombreuses et affectent presque tous les secteurs d’activité. Les chiffres ne trompent pas : d’après les derniers sondages effectués par l’Insee en 2018, 58 % des Français sont propriétaires. Une grande stabilité dans la perception des revenus : c’est l’un des principaux attraits de l’immobilier. Et avec la loi Pinel, l’immobilier neuf connaît un véritable succès auprès des particuliers. En plus de l’assurance de bénéficier d’un revenu supplémentaire pour financer les études de ses enfants ou pour compléter sa retraite, le neuf a plusieurs cordes à son arc et compte de plus en plus d’adeptes en France. Cependant, les avantages du Pinel ne sont autorisés que dans certaines villes ou zones géographiques. Toulouse est éligible au dispositif Pinel, une bonne nouvelle pour les habitants de la Ville rose.

© SergiyN - Shutterstock

Investir dans le neuf à Toulouse : les conditions Pinel

Même s’il n’a pas été épargné par la crise, l’immobilier demeure une exception en matière de placement financier. En effet, la pierre continue à démontrer sa fiabilité et à faire preuve d’une forte résistance face aux troubles qui touchent presque tous les domaines. Elle séduit par cette forme de « sécurité » que l’on ne retrouve pas forcément dans d’autres secteurs. Aujourd’hui plus que jamais, l’importance de se constituer un patrimoine se fait ressentir auprès des jeunes adultes. Ces derniers sont de plus en plus nombreux à y penser dès que leur situation professionnelle leur en donne l’opportunité. Ils comprennent également que l’idée ne consiste pas en l’acquisition de suite d’une résidence principale, mais qu’il est plus intéressant de se lancer dans l’investissement locatif. L’immobilier neuf à Toulouse offre de belles opportunités, avec la présence de plusieurs programmes imaginés par des promoteurs de renom qui ont choisi la ville pour mettre sur pied des résidences neuves alliant esthétique et confort.

La loi Pinel à Toulouse permet aux acquéreurs de profiter d’un certain nombre d’avantages. Mise en place le 1er septembre 2014 par le gouvernement de Manuel Valls, cette loi, en remplacement de la loi Duflot, est destinée à la réalisation d’une acquisition immobilière à des fins d’investissement locatif. Plus attractive que son aînée, elle apporte son lot de nouveautés en élargissant les conditions d’accès au « bonus fiscal », ainsi qu’aux ayants droit. Faisons le point sur les conditions pour bénéficier des avantages offerts par le dispositif Pinel à Toulouse.

Acheter dans le neuf

La loi Pinel à Toulouse s’applique aux biens immobiliers neufs acquis avant le 31 décembre 2023. Il s’agit donc de logements neufs achevés ou en VEFA (vente en état futur d’achèvement). Le futur propriétaire dispose de deux options : acheter le bien ou le faire construire. Il est, cependant, important de savoir que certains logements anciens peuvent être éligibles au dispositif Pinel (les logements refaits à neuf et mis en vente en TVA).

Les acquéreurs peuvent réaliser jusqu'à 2 investissements Pinel par an, dans la limite totale de 300 000 € et de 5 500 €/m².

© VOJTa Herout - Shutterstock

Choisir une durée d’engagement locatif

La loi Pinel à Toulouse est réservée aux investissements locatifs. Ainsi, louer le logement à titre de résidence principale du futur locataire est impératif pour pouvoir jouir des avantages fiscaux Pinel. La durée minimale de location est de 6 ans, mais les investisseurs qui souhaitent augmenter le taux de réduction fiscale peuvent opter pour une plus longue durée : 9 ou 12 ans. La réduction d’impôt correspond à 12 % du prix du logement neuf pour une période de 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans.

Respecter le plafond de ressources des locataires et les plafonds de loyer

L’engagement locatif Pinel à Toulouse est aussi soumis au respect des conditions de ressources des locataires et à des plafonds de loyers faisant l’objet de mises à jour annuelles. En ce qui concerne les revenus fiscaux de référence des futurs locataires, les seuils à ne pas dépasser sont les suivants :

  • Une personne seule : 31 352 €
  • Un couple : 41 868 €
  • Une personne à charge : 50 349 €
  • Deux personnes à charge : 60 783 €
  • Trois personnes à charge : 71 504 €
  • Quatre personnes à charge : 80 584 €
  • Majoration par personne supplémentaire : + 8 990 €

Le dispositif Pinel a pour objectif principal d’aider les ménages aux revenus modestes qui sont en demande de logement. Toulouse étant dans la zone Pinel B1, le loyer mensuel maximal applicable pour un appartement dans un programme neuf à Toulouse est de 10,51 €/m²/mois.

Justine loue un appartement neuf dans une résidence à Toulouse. D'une surface utile de 53 m², son loyer Pinel en 2021 sera de 589 €.

Immobilier neuf et dispositif Pinel à Toulouse : les atouts financiers

Zéro travaux de rénovation

En plus de bénéficier de revenus supplémentaires, l’investissement dans un bien immobilier neuf permet à l’acquisiteur de jouir d’un logement qui respecte toutes les normes en vigueur en matière de nouvelles constructions (BBC et RT2012). L’achat dans le neuf permet donc d’éviter les coûts relatifs aux travaux de rénovation.

Réduction fiscale Pinel

Comme précisé précédemment, le Pinel à Toulouse et dans les villes éligibles au dispositif permet de réaliser des économies pouvant aller jusqu’à 21 % du prix du logement neuf. Pour un appartement de deux pièces de 45 m² à 211 790 €, par exemple, l’investisseur pourra profiter d’une réduction d’impôt de :

  • 25 414 € pour une durée locative de 6 ans
  • 38 122 € pour une durée locative de 9 ans
  • 44 475 € pour une durée locative de 12 ans

Réduction des frais de notaire

Les frais de notaire réduits représentent un autre atout majeur dont dispose un achat dans l’immobilier neuf. En effet, ils correspondent à 2,5 % du montant du bien. À titre d’exemple, pour un appartement proposé à 212 000 €, les frais notariés sont estimés à 5 300 €, contre environ 16 960 € pour un logement sur le marché de l’ancien.

© Andrey_Popov - Shutterstock

Quelles évolutions pour la loi Pinel dans les années à venir ?

Le dispositif Pinel qui devait cesser au 31 décembre 2021 va être prolongé jusqu’à la fin de l’année 2024. Les députés ont, en effet, voté pour la prolongation de ce dispositif qui encourage les particuliers à investir dans l’immobilier. Toutefois, une réduction progressive des avantages fiscaux en 2023 et en 2024 a été prévue par un amendement adopté par l’Assemblée nationale le 13 novembre dernier. Ainsi, pour tout bien construit en 2023, les réductions passeront de : 12 à 10,5 % pour une durée locative de 6 ans, de 18 à 15 % pour 9 ans et de 21 à 17,5 % pour 12 ans. Ces taux de réduction connaîtront une nouvelle fois une baisse en 2024 : de 10,5 à 9 % pour 6 ans, 15 à 12 % pour 9 ans et 17,5 à 14 % pour 12 ans.