Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Top 5 des conseils pour renégocier son crédit immobilier

Top 5 des conseils pour renégocier son crédit immobilier

Avec les baisses récurrentes des taux d’intérêts de crédit immobilier, ceux qui veulent acheter un appartement neuf à Toulouse se demandent s’il est préférable de s’attaquer à une négociation pour obtenir un meilleur taux.

Renégocier son crédit immobilier est aujourd’hui de plus en plus courant. Comment renégocier son prêt ? Nous vous proposons 5 des conseils pour obtenir des taux plus intéressants pour votre emprunt !

Privilégier la renégociation à un rachat de crédit immobilier

© Pormezz - shutterstock

Le constat est unanime dans tout l’Hexagone, les taux d’intérêts sont en forte baisse depuis quelque temps et, d’après les experts, une remontée des taux n’est pas à prévoir dans l’immédiat. Dans ce type de contexte, les emprunteurs sont souvent tentés de revoir leur crédit immobilier. Précisons que la banque est en droit de refuser une renégociation de crédit immobilier, mais tout dépendra de votre engagement.

Il est important de faire la différence entre une renégociation du crédit immobilier et un rachat de crédit immobilier. La renégociation signifie que l’emprunteur déposera sa demande auprès de la banque qui lui a accordé le prêt. Le but de cette opération est de faire baisser le coût total du crédit en renégociant le taux d’intérêts qui a été appliqué initialement.

D’un autre côté, le rachat de crédit immobilier est un changement de créancier. Pour ce faire, l’emprunteur devra solder son crédit immobilier en cours et signer un nouvel emprunt, avec de nouvelles conditions. Dans ce cas, l’objectif est aussi de faire baisser le coût global du prêt. Cependant, le rachat de crédit immobilier est beaucoup plus complexe qu’une renégociation. Le choix de l’emprunteur devra dépendre de sa situation. Rappelons que le rachat de crédit est plus coûteux. En effet, comme l’emprunteur doit changer de banque, il devra s’acquitter de différents frais.

Pourquoi faire une renégociation de son crédit immobilier ?

Revoir les conditions de prêt est très tentant, notamment avec la baisse continue des taux d’intérêts de crédit immobilier. Dans la majorité des cas, les emprunteurs renégocient leur prêt pour deux raisons, à savoir :

  • profiter d’un meilleur taux d’endettement
  • et réaliser des économies.

Y a-t-il des frais à prévoir pour une renégociation de crédit immobilier ?

©Proxima Studio - Shutterstock

La banque vous facturera quelques frais lors d’une renégociation de crédit immobilier. Bien souvent, ils correspondent à un pourcentage du capital restant que l’emprunteur doit rembourser. Selon la banque, les éventuels frais et les pénalités supplémentaires peuvent être différents. Parmi les frais divers dont l’emprunteur devra s’acquitter en cas de changement d’établissement, on citera :

  • les frais de dossier ;
  • les frais de garantie ;
  • et les pénalités de remboursement

Au total, ces frais peuvent s’élever jusqu’à 4,5 % du montant du prêt. Les pénalités de remboursement anticipé correspondent à 3 % du capital dû restant (avec un plafond de 6 mois d’intérêt).

Petit point à préciser : la pénalité peut être supprimée si le remboursement intervient à la suite d’un changement de lieu de travail de l’emprunteur ou de son conjoint ou encore à la suite d’un décès ou d’une cessation non volontaire de l’activité professionnelle.

Si l’emprunteur décide de ne pas changer de banque, la clause est négociable, le traitement des négociations de contrats de prêts en interne est souvent allégé dans la plupart des établissements bancaires. Une substitution est souvent choisie au lieu d’une annulation de l’ancien crédit.

Contactez-nous

Un expert du marché immobilier toulousain vous accompagne dans votre projet, de la recherche du bien jusqu’à l’entrée dans le logement. Bénéficiez d’un parcours personnalisé et unique.

Comment bien renégocier son crédit immobilier ?

©gpointstudio - Shutterstock
gpointstudio

La période actuelle, où les taux sont à des taux historiquement bas, est parfaite pour la renégociation de crédit immobilier. Voici 5 conseils qui vous permettront d’augmenter vos chances d’obtenir des taux plus favorables.

1. Faire jouer la concurrence

La plupart des banques préfèrent ne pas accorder de taux plus faibles, car une telle opération implique une baisse conséquente de leurs objectifs de vente et donc de leurs revenus. Comme la concurrence est très rude sur le marché, il est intéressant de faire quelques comparaisons. En effet, les banques jouent énormément sur les taux attractifs pour séduire plus de clients. Généralement, elles réservent les meilleurs taux aux profils les plus prometteurs. Les conditions peuvent varier considérablement d’un établissement à un autre selon la qualité d’un profil.

2. Soigner son profil emprunteur

Les banques cherchent avant tout de bons profils pour avoir une garantie solide dans le cadre du remboursement des prêts. Même si un emprunteur a déjà pu démontrer sa capacité de remboursement, il gagnera à soigner au maximum son profil dans son dossier de renégociation. Ce dernier doit comprendre les trois derniers bulletins de paie, les trois derniers relevés de compte et, dans certains cas, un questionnaire médical, même si celui est désormais abrogé.

3. Déléguer son assurance emprunteur

Lorsque l’on parle de crédit immobilier, il faut savoir que l’assurance de prêt représente la plus grosse dépense. Elle peut atteindre 30 % du coût total du prêt. Il faudra donc négocier activement sur ce point.

Dans le cadre d’une renégociation du crédit immobilier, l’emprunteur conserve son contrat de prêt. Selon ses besoins et ses choix, il peut continuer avec l’assurance-emprunteur, avec les mêmes conditions qu’au début ou changer d’assurance pour profiter d’un meilleur taux et pouvoir payer des cotisations moins importantes pour le reste du remboursement de son crédit. Pour bien choisir son assurance, il est fortement conseillé de faire appel à un courtier. Il pourra faire des simulations et donner les pistes les plus avantageuses pour l’emprunteur.

Le tarif des assurances groupes proposées par les banques tourne autour de 0,40 %. En déléguant l’assurance, elle peut baisser jusqu’à 0,14 % pour le profil des jeunes primo-accédants. Les banques ne peuvent pas refuser le contrat d’une assurance externe, si les garanties disponibles sont les mêmes que celles de l’assurance groupe proposée.

4. Évaluer toutes les possibilités

Avant d’entamer les étapes de négociation, il est important de garder en tête que la comparaison des différentes offres doivent tenir compte de tous les frais que nous avons cités. Les possibilités qui s’offrent à l’emprunteur sont les suivantes : réduire la durée de l’emprunt, diminuer le montant de la mensualité pour alléger son budget mensuel ou le cumul de ces deux possibilités.

5. Bien choisir ses arguments

Même s’il est possible pour un emprunteur de renégocier son crédit immobilier, il ne s’agit pas d’un droit acquit. En effet, un établissement bancaire peut aussi bien donner suite à un dossier que le refuser. Pour augmenter les possibilités de réussite d’une renégociation, il est important de préparer au mieux son argumentaire.

L’emprunteur doit avoir des placements en cours dans la banque, avoir des revenus stables (domiciliés dans la banque) et avoir un profil irréprochable. Le profil emprunteur fera la différence pour rassurer l’établissement afin qu'il accepte une demande de renégociation de crédit immobilier.

Légalement, il n’existe pas de délai limite pour une renégociation d’un crédit immobilier, c’est la même chose pour un rachat de crédit. Là encore, il est conseillé de se faire accompagner par un courtier en immobilier. Pour la renégociation d’un crédit immobilier, vous aurez besoin de constituer un dossier complet, comprenant :

  • Les papiers d’identité ;
  • La copie de l’acte d’achat du bien immobilier financé à l’aide du prêt ;
  • Les trois derniers bulletins de salaire ;
  • Les derniers avis d’imposition ;
  • Les derniers relevés bancaires ;
  • Les justificatifs de votre épargne ou de vos placements dans la banque (si vous en avez) ;
  • L’échéancier de votre crédit en cours.

Contactez-nous

Un expert du marché immobilier toulousain vous accompagne dans votre projet, de la recherche du bien jusqu’à l’entrée dans le logement. Bénéficiez d’un parcours personnalisé et unique.