Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Qu’est-ce que le label BEPOS ?

Qu’est-ce que le label BEPOS ?

SOMMAIRE

BEPOS ou Bâtiment à Energie POSitive désigne les bâtiments qui requièrent une très faible consommation d’énergie et dont l’énergie est produite de manière autonome grâce aux énergies de type renouvelable. Ces bâtiments peuvent être des bâtiments publics, des maisons individuelles, des locaux professionnels ou encore des immeubles résidentiels. Le plus souvent, ces bâtiments sont équipés de panneaux solaires photovoltaïques, et ce, dans l’objectif de produire assez d’énergie afin de compenser la quantité d’énergie consommée sur site. Ambitieuse, la norme BEPOS veut aller plus loin que ses aînées, les normes RT2012 et BBC, pour le bien de la planète, dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Proposé par l’association Effinergie, ce label a pour objectif la promotion des constructions et des rénovations de bâtiments à basse consommation d’énergie. Zoom sur le label BEPOS, un label qui récompense les bâtiments à énergie positive.

Comment obtenir le label BEPOS ?

Pour obtenir le label BEPOS effinergie, le projet de construction doit d’abord respecter la norme RT2012. La RT2012 est une réglementation thermique qui touche les bâtiments neufs, résidentiels et non résidentiels. Il s’agit d’une norme qui limite la consommation d’énergie des constructions neuves à 50 kWh/m2/an, ce qui implique la mise en place de certaines règles, dont des règles d’isolation très strictes, afin de garantir la pérennité de l’immeuble. Un bâtiment BEPOS est donc un bâtiment qui répond aux différentes contraintes imposées par la RT2012 : perméabilité à l’air, performance de la ventilation, portes et fenêtres, surface des baies, ponts thermiques…

© klenger - Shutterstock

Les critères Effinergie+

Pour être labellisé BEPOS, le projet doit aussi respecter les critères Effinergie+. Ces critères reposent notamment sur quatre grandes lignes :

  • Une consommation d’énergie moyenne de 40 kWhep/m2/an
  • Une perméabilité à l’air de 0,4 m3/h/m2 pour les maisons individuelles, de 0,8 m3/h/m2 pour les habitats collectifs et de 1,2 m3/h/m2 en tertiaire
  • Une prise en compte de la totalité des consommations énergétiques : appareils électroménagers, appareils informatiques et électroniques, éclairages…
  • Une production d’énergie locale et renouvelable

Une évaluation de l’énergie grise et de la consommation énergétique

En plus de respecter la norme RT2012 et les critères relatifs au label Effinergie+, les bâtiments BEPOS doivent faire l’objet d’une évaluation de l’énergie grise (ou énergie intrinsèque) que nécessite la mise à disposition des matériaux utilisés pour leur construction. La consommation énergétique qui résulte des déplacements des usagers des maisons et bâtiments BEPOS doit également être évaluée. Pour s’assurer du bon fonctionnement des équipements, des procédures de commissionnement doivent aussi être mises en place. Il est également important de rappeler qu’un bâtiment BEPOS doit offrir un environnement sain et confortable à ses usagers.

Les objectifs principaux des bâtiments à énergie positive

Les bâtiments BEPOS répondent à six grands objectifs :

  • Maîtrise des consommations pour les usages de la réglementation thermique
  • Maîtrise de la consommation d’énergie pour les autres usages locaux
  • Exploitation des énergies de sources renouvelables
  • Environnement sûr et bénéficiant d’un haut niveau de confort
  • Comportement écoresponsable de la part des usagers
  • Moins de dépenses énergétiques lors de la construction

La réussite d’un immeuble ou d’une maison à énergie positive repose ainsi sur quatre grandes lignes : la conception, la construction, la réception et l’exploitation. Ces quatre éléments doivent alors être respectés pour obtenir le label BEPOS. Il s’agit, en effet, d’une prise en compte de manière globale de la dépense d’énergie.

Contexte réglementaire

Les constructions neuves doivent, actuellement, être conformes à la norme RT2012. Pour le bien de la planète, mais également pour que les usagers puissent bénéficier d’une grosse réduction sur leurs factures énergétiques, l’État vise le label BEPOS à l’horizon 2020.

Pour la première fois, la loi Grenelle I du 3 août 2009, au terme du Grenelle Environnement, évoque les bâtiments à énergie positive, des bâtiments qui produisent plus qu’ils ne consomment. En 2010, une directive européenne impose aux États membres de démocratiser la construction de bâtiments à consommation énergétique quasi nulle. Grâce à une prise de conscience écologique, des opérations BEPOS sont lancées en 2014, une expérimentation à grande échelle permettant de définir le profil, mais aussi les normes de construction de l’habitat de demain. Mais le label BEPOS n’était pas encore officiel. En concertation avec l’État, l’association Effinergie travaille à préciser la notion de bâtiment à énergie positive. Sur la base du référentiel E+C- ou Énergie positive et réduction carbone, l’association attribue déjà les labels BEPOS et BEPOS+Effinergie. La future réglementation thermique 2020 devrait donc inclure le label BEPOS, tant attendu par les défenseurs de l’environnement. Les architectes, les constructeurs, les promoteurs et les professionnels œuvrant dans le domaine de l’immobilier neuf à Toulouse et dans d’autres communes françaises prennent déjà en considération les critères définis par le label pour la construction d’immeubles et de maisons individuelles au sein de résidences neuves.

Depuis 2006, Effinergie concentre ses recherches au niveau de l’efficacité énergétique des bâtiments. L’association est déjà connue pour le label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

© Khakimullin Aleksandr - Shutterstock

Comment construire un bâtiment BEPOS ?

Les normes de construction des bâtiments BEPOS se dessinent de manière progressive. Pour permettre aux maisons et immeubles BEPOS de produire plus d’énergie renouvelable, deux axes sont à privilégier :

  • Avoir recours aux systèmes de production d’énergie de type renouvelable, à associer avec des systèmes de production d’énergie à haute performance énergétique ;
  • Réduire au maximum les besoins du foyer en termes d’énergie : conception intelligente de la maison ou de l’immeuble et recours aux gestes écoresponsables.

Un bâtiment BEPOS doit ainsi être exemplaire, et ce, de sa construction à sa démolition. Les matériaux utilisés pour la construction d’une maison ou d’un immeuble BEPOS doivent être sélectionnés soigneusement : privilégier les matériaux écologiques et recyclables.

En ce qui concerne les systèmes de production énergétique, les moyens de production d’énergie de source renouvelable sont à privilégier. Parmi les systèmes accessibles, on pourra citer, entre autres :

  • les panneaux solaires photovoltaïques : ces dispositifs transforment la lumière du soleil en électricité propre et permettent d’alimenter tous les appareils électriques ;
  • les panneaux solaires thermiques : grâce à la chaleur du soleil, ces dispositifs permettent de chauffer l’eau chaude sanitaire ;
  • la PAC ou pompe à chaleur géothermique : ce type d’appareil récupère la chaleur dans le sol afin de chauffer la maison ;
  • les systèmes de cogénération : hydraulique, éolien, biomasse, aérothermique… ils permettent aussi de produire de l’électricité de type renouvelable. Cependant, pour assurer les besoins énergétiques d’un logement, sans interruption, ils doivent être combinés à d’autres systèmes (exemple : chaudière à gaz THPE (très haute performance énergétique).

Pour que les systèmes de production énergétique puissent assurer les besoins des foyers, il est fortement recommandé de réduire les besoins énergétiques. Pour cela, différentes solutions sont possibles :

  • Optimisation de l’isolation de la maison ou de l’immeuble afin de réduire les déperditions de chaleur ;
  • Recours à l’écoconception : une bonne exposition de l’habitation et une implantation stratégique des ouvertures (portes et fenêtres) afin de réduire les besoins en chauffage et en éclairage ;
  • Utilisation de systèmes de régulation de programmation intelligents : les thermostats intelligents, par exemple ;
  • Adopter de bonnes habitudes de consommation : opter pour la bonne température ambiante, éteindre les appareils qui sont en veille…