Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Les Halles de la Cartoucherie sont lancées !

Les Halles de la Cartoucherie sont lancées !

SOMMAIRE

Les grues s’élèvent à perte de vue dans l’écoquartier de la Cartoucherie, à Toulouse. Les grands ensembles se dressent autour des vieilles halles de brique dans ce secteur toujours en plein développement urbain. Autrefois utilisées comme dépôt provisoire de bus Tisséo, les anciennes Halles de la Cartoucherie vont faire l’objet de grands travaux de rénovation. Cosmopolis a, en effet, annoncé le lancement des travaux pour le premier trimestre 2021. Ce lieu emblématique sera alors transformé en un lieu festif et cosmopolite, un projet ambitieux qui aura certainement un impact positif sur le marché des programmes neufs à Toulouse. Focus sur les grandes lignes du projet.

Le coup d’envoi des travaux

Après une longue parenthèse liée à la crise sanitaire, Cosmopolis a enfin donné le coup d’envoi des travaux de réhabilitation des Halles de la Cartoucherie. Ainsi, pour ce futur poumon de l’écoquartier de la Cartoucherie, les travaux ont débuté au premier trimestre 2021.

Les travaux devaient débuter courant avril pour les Halles de la Cartoucherie. Alors que Cosmopolis était en pleine consultation des entreprises, la crise sanitaire a pointé le bout de son nez et tout s’est arrêté. Le collectif a alors perdu huit mois sur la mise en œuvre de ce grand projet. La crise sanitaire a, toutefois, entraîné une réinterrogation profonde. Avec 3 000 m2 dédiés à la restauration, à la culture et au sport, les membres du collectif se sont demandé si ce genre de lieu serait viable si jamais un tel événement devait se reproduire à l’avenir. Ils se sont beaucoup questionnés pour en conclure que ce qu’ils ont mis en place est un projet qui fait preuve de résilience. En effet, leur modèle se trouve renforcé étant donné qu’ils bénéficient de grands espaces à la fois modulables et évolutifs qui peuvent accueillir différents événements, tout en respectant la distanciation sociale.

Durant cette période, une banque a abandonné Cosmopolis, mais les collectivités, la Métropole, la Région ainsi que le Département ont soutenu le collectif en affirmant leur volonté de voir ce grand projet aboutir. Cosmopolis a donc annoncé que les travaux vont finalement pouvoir débuter pour les Halles Cartoucherie à Toulouse.

Un investissement de 30 millions d’euros

Oppidea, société d’économie mixte et maître d’ouvrage de l’écoquartier La Cartoucherie pour la ville de Toulouse, a cédé la Halle 121 au collectif Cosmopolis, opérateur du projet des Halles de la Cartoucherie, le mardi 6 juillet. La réhabilitation de cette halle historique pourra alors commencer. Ce tiers lieu n’a pas d’équivalent, aussi bien par sa surface que par la diversité et la qualité des activités qui y seront proposées. Le bâtiment accueillera une halle gourmande composée d’un espace de coworking, près de trente restaurants ainsi qu’un pôle dédié aux activités sportives et culturelles, avec une grande salle de spectacle comportant 750 places. Pour ce projet ambitieux porté par Cosmopolis, l’investissement s’élève à 30 millions d’euros et les travaux démarreront en septembre 2021.

Cosmopolis s’appuie sur la Caisse des dépôts et consignations (CDC), en partenariat avec les services de la Ville. Sylvain Barfety, associé-cofondateur de Cosmopolis, a souligné que la période a été difficile pour le collectif. « Nous investissons tout de même 30 millions d’euros dans ce projet alors que nous ne sommes pas de grosses entreprises », ajouta-t-il. Le projet représente ainsi des enjeux financiers importants pour Cosmopolis, d’autant plus que les membres ne sont pas tous des professionnels œuvrant dans le domaine de l’immobilier. Sylvain Barfety affirme que « les associés qui investissent dans cette Halle sont des exploitants ».

D’après Sylvain Barfety, 30 % du financement du projet proviennent de fonds propres et le reste provient de prêts auprès d’établissements bancaires. Cosmopolis a racheté les Halles et construit un nouveau bâtiment dont il est propriétaire. Il a, néanmoins, des contraintes à respecter par rapport à la programmation prévue. Avec la ville de Toulouse, le collectif a signé un protocole d’accord indiquant que s’il devait y avoir une vente, « la collectivité serait propriétaire ». Par ailleurs, Cosmopolis ne devra pas vendre le bien pendant une durée de 15 ans.

Un projet atypique au cœur de l’écoquartier de La Cartoucherie

Implanté en plein cœur historique de la Ville Rose, l’écoquartier de La Cartoucherie est toujours en pleine métamorphose, dans le cadre d’un projet de développement urbain. Les travaux pour ce territoire de 33 hectares ont débuté en 2005 et d’ici 2030, plus de 3 000 logements y seront construits. L’écoquartier dispose de plusieurs équipements divers : médiathèque, établissements scolaires, commerces et services… Cette partie de Toulouse est bien desservie par les transports en commun. Elle est traversée par deux lignes de bus (les lignes 45 et 64), deux lignes de tramway (T1 et T2) et se trouve à proximité de deux stations de métro (Saint-Cyprien République et Arènes).

Vue l’état des lieux, les Halles de la Cartoucherie de Toulouse feront l’objet d’une rénovation importante. Il s’agit d’un projet original qui prône la diversité à travers ses différents espaces. La halle historique 121 sera transformée en un établissement ouvert à tous. Une grande palette d’activités y sera proposée. Unique en son genre, le bâtiment long de 190 mètres accueillera un espace extérieur couvert afin de réunir les activités entre elles.

La surface totale est de 14 000 m2 (contre 15 000 m2 à l’origine). Une halle gourmande sera créée, avec plusieurs espaces et stands dédiés à la restauration. Une salle de spectacle, une salle de cinéma, une librairie, une école de danse, un accueil petite enfance, un espace de coworking, un pôle sportif et de loisirs sont également prévus, donc un écosystème très riche. Dans la petite halle, appelée Halle 128, un cinéma de quartier pouvant accueillir 300 personnes sera construit, sur la future place de la Cartoucherie qui donne sur l’avenue de Grande-Bretagne. La salle de spectacle modulable sera installée dans un bâtiment neuf. Elle pourra accueillir jusqu’à 800 personnes et sera implantée face au Zénith, côté avenue Raymond Badiou, donc à l’autre bout de la longue halle. Sur les 3 000 m2 dédiés aux activités sportives et aux loisirs, 2 000 m2 seront consacrés à l’escalade et aux sports de la verticalité. Ces espaces seront installés sous la halle.

Une ouverture prévue au premier semestre 2023

Le contexte sanitaire a bien évidemment entraîné un questionnement du côté des concepteurs et partenaires du projet des Halles Cartoucherie de Toulouse. Mettre en place une halle gourmande de 3 000 m2 peut, en effet, représenter un défi majeur à la sortie de la crise sanitaire. Cette dernière a sérieusement touché les différentes activités relatives à l’événementiel et à la restauration. La halle gourmande prévue comporte 1 500 places assises et près de 30 stands dédiés aux restaurateurs locaux afin de privilégier les filières courtes de l’alimentaire. Cependant, comme précisé précédemment, cet espace est modulable et assez spacieux pour des aménagements spécifiques afin de respecter la distanciation sociale. Pour cette halle, Sylvain Barfety précise que l’idée est de « créer un espace gourmand, avec de vraies valeurs écologiques et d’inclusion pour qu’il y ait de la mixité sociale ». Sur cette dynamique, le collectif travaille avec Le Grand Marché MIN Toulouse.

Les travaux débuteront donc en septembre 2021 et l’ouverture des lieux est programmée pour le printemps 2023. Pendant la période de restauration, un local provisoire sera installé et différentes activités auront lieu dans le tiers lieu.