Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Quel quartier habiter à Toulouse ? Le top 10

Quel quartier habiter à Toulouse ? Le top 10

©Yuryev Pavel - Shutterstock

La fourmillante capitale du Rugby, fleuron de l’aéronautique français, voisine des Pyrénées et auguste ambassadrice de la gastronomie du Sud-Ouest a plus d’une carte dans son jeu pour séduire les foules. 5 076* : c’est, en moyenne, le nombre d’habitants qui emménagent ici chaque année et qui font de la ville Rose, la championne de France de la croissance démographique. Bienvenue “ô païs” où “on se traite de con à peine qu’on se traite”. Suivez le circuit guidé des quartiers de Toulouse.

*(chiffres 2020 de l’INSEE, sur la période 2013-2018)

1.Toulouse Centre, commerces et culture

L’hypercentre de Toulouse est composé des secteurs des Chalets, de Saint-Georges, Saint-Etienne, Saint-Aubin, des Carmes, de Jean-Jaurès et du Capitole. Il est en pleine mutation.

La “semi-piétonisation” du boulevard de Metz fait l’objet d’une consultation citoyenne ; la réfection des boulevards attenants à la gare est en cours. La municipalité vise à embellir l’hyper centre et à développer les circulations douces pour faire la part belle aux piétons et cyclistes entre Saint Etienne et Esquirol (question sur laquelle, la ville n’est pas en avance).

Le quartier des chalets au charme historique et bourgeois est apprécié des familles. En retrait des rues trop bruyantes tout en demeurant à quelques pas des commodités, transports et écoles, il est idéalement placé pour les couples (plutôt aisés) avec enfants.

Bayard et Belfort bénéficient d’une situation idéale près des ramblas des allées Jean-Jaurès proche du centre historique et affichent des tarifs au m² moins élevés que les Chalets.

Le quartier Saint Aubin quant à lui est une enclave “bobo” réputée pour son marché très animé et cosmopolite, ses petites boutiques de charme et sa braderie annuelle. Chaque dimanche matin une centaine d’exposants proposent entre autres une Street Food joyeusement hétéroclite, des 4 coins du globe.

La place Dupuy qui jouit de la présence de la Halle aux grains (salle de concert plutôt orientée classique) est un secteur à privilégier pour les célibataires, couples ou retraités amateurs de culture. Le théâtre de la Cité est à quelques pas, les petits commerçants et artisans de qualité sont légion. Les journées sont animées mais les nuits restent calmes.

Les programmes neufs à Toulouse ne sont pas légion dans l’hyper centre et ont tendance à “partir” rapidement.

Prix moyen (très variable) du m² d’un appartement : 5028 €

2.Saint-Cyprien, rive gauche

©Olybrius - WikimediaCommons

Riche en espaces verts (le parc Raymond IV et la prairie des filtres), constellé de vieilles pierres et articulé autour de halles du XIXe, le quartier Saint-Cyprien est clairement un secteur qui a le vent en poupe à Toulouse. La population est plutôt mixte et le quartier est animé : bouquinistes, halles couvertes, artisans, écoles et quelques terrasses musicales autour de Patte d’Oie et de la place du Ravelin.

Le Musée des Abattoirs, la Galerie du Château d’Eau, sont les piliers de l’offre divertissement et culture du quartier avec le festival Rio Loco, qui a lieu chaque été sur la Prairie des Filtres. C’est cette même prairie qui accueille les milliers de Toulousains en mal de bord de mer pour un été à Toulouse Plage.

Si vous travaillez dans le milieu médical ou Paramédical, le quartier est à moins de 5 minutes du CHU et de 3 grands établissements : Rive Gauche, Pasteur et l’Hôpital Joseph Ducuing.

Prix moyen du m² pour un appartement : 4 810 €

3.Saint Michel et le Busca, des quartiers composites

Au sud du centre, les secteurs de Saint-Michel, Le Busca et Saint-Agne affichent des atmosphères contrastées. L’offre culturelle du quartier est composée du Musée Georges Labit, qui met à l’honneur l’art oriental. Le théâtre Sorano et le Muséum d’histoire naturelle sont à quelques pas.

Le Busca, très recherché, propose une ambiance résidentielle et familiale, en bord de Canal du Midi.

Saint-Agne plus populaire et résidentiel profite d’une gare TER, des rives de la Garonne et du métro.

Le faubourg urbain Saint-Michel cosmopolite, populaire, étudiant et festif est bien pourvu en commerces. Le secteur est réputé pour ses bars animés.

Prix moyen du m² d’un appartement : 4 252 €

4.Compans-Caffarelli, Big City Life

©Kuremu Sakura - Wikimedia Commons

Le quartier de Compans-Caffarelli affiche un prix au m² en rapport avec son succès. Secteur de la Fac de Droit, de la Toulouse Business School et de l’ISEG, il est évidemment couru par les étudiants qui apprécient, en sus de la proximité de leur école, celle de la très réputée place Saint-Pierre et de ses rendez-vous estudiantins du jeudi. Les inconditionnels de “l’urban way of life” sont ici chez eux.

La petite galerie marchande est bien intégrée dans le paysage. Elle héberge une salle de sport, un supermarché et un joli nombre d’enseignes de restauration rapide et cafeterias permettent d’emporter son café dans le métro. Côté nature le quartier héberge l’un des plus charmants parcs de la ville. Au cœur de ses 10 hectares de verdure : un jardin japonais, un square pour enfants, et 2 petites terrasses pour chiller à l’écart du boulevard.

Prix moyen du m² pour un appartement : 4 493 €

5.Le Pont des Demoiselles

Voisin de la très chic Côte Pavée, le quartier du Pont des Demoiselles est un secteur recherché entre Garonne et Canal du Midi. La partie nord offre un mélange réussi entre calme résidentiel et proximité du centre-ville et les inconditionnels de la balade dominicale peuvent rejoindre le jardin des plantes à pied.

Au sud, il s’ouvre sur le secteur Terrasse-Malepère, La Plaine et Marcaissonne, qui jouit d’une forte attractivité économique, portée par la zone technologique et scientifique de l’Est toulousain. Le quartier est donc idéalement situé à équidistance du centre historique et des zones d’activités périphériques de Toulouse.

Prix d’un appartement au m² : 3 480 €

6.Lardenne, place to be du XIXème

©Olybrius- Wikimedia Commons

Lardenne est l’un des quartiers les moins denses de la Ville. Les immeubles sont rares et les demeures bourgeoises et Toulousaines typiques sont légion. L’endroit conserve le style cossu de l’un des quartiers résidentiels les plus prisés du début du XXesiècle.

Voisin du quartier des Pradettes, où les pavillons individuels avec jardin dominent, Lardenne et ses arbres centenaires est l’un des secteurs les plus verts de l’agglomération. Bien desservi par les transports en communs, il est l’élu des familles en quête d’espace, de confort et de verdure. La proximité avec la zone d’activité de Basso-Combo offre un choix de boutiques, restauration et grandes enseignes, confortable pour la vie quotidienne.

Prix moyen du m² : 3 283 €

7.Rangueil-Sauzelong, Pech David, sur le toit de Toulouse

Dans le quartier Rangueil-Sauzelong, Pech David, Pouvourville, les étudiants ont élu domicile. Un tiers de la population a entre 18 et 29 ans. Le secteur est pourvu de vastes étendues vertes plus ou moins aménagées comme la coulée verte de Pech David. Dotée d’une base de loisirs installée sur un parc de 280 hectares, la colline de Pech David domine l’ensemble de la Cité des violettes et offre une vue dégagée sur les Pyrénées. Amateurs de sport de plein air, d’aéromodélisme, de running, de trekking et de cerf-volant, vous êtes au bon endroit.

Prix moyen du m² d’un appartement : 3 189 €

8.Les 7 deniers, un Village dans la ville

©Frédéric Salein - Flickr_files

Entre Purpan et Airbus Blagnac, le quartier des 7 deniers est une enclave préservée à l’ambiance village. Siège de l’ancienne usine Job (devenue Cinéma, piscine, centre culturel, théâtre...), les 7 deniers jouissent des bords de Garonne, de vastes espaces verts aménagés et d’un nombre de boutiques de proximité qui permettraient l’autarcie. Les rues sont essentiellement peuplées de maisons avec jardins luxuriants.

En bordure du quartier, le stade de Rugby Ernest Wallon et le Toulouse Olympique Aérospatiale Club (TOAC) composent un vaste ensemble vert qui passe au rouge (et noir) les jours de match. Le quartier, déjà desservi par une ligne de bus à haut niveau de service (qui met le centre-ville à 15 minutes), bénéficiera du métro en 2028.

Prix moyen du m² d’un appartement : 3 504 €

9.Les Ponts Jumeaux, work in progress

Le quartier des Ponts-Jumeaux est en plein réaménagement. Les promoteurs préparent ici l’arrivée de la 3ème ligne de métro en 2028. C’est un secteur très arboré qui bénéficie de la présence des canaux du Midi et de Brienne aménagés pour les balades, le running et même quelques péniches.

Très bien desservi par les transports en commun, il ne regorge pas de commerces mais les plus importants sont bien là. Très résidentiel, le quartier présente l’avantage d’une proximité appréciable avec le centre-ville (environ 10 minutes de bus pour rejoindre l’hyper centre ; 5 minutes pour le métro de Compans-Caffarelli). Le quartier possède encore quelques friches exploitables et devrait donc changer de visage dans les décennies à venir.

Prix moyen du m² pour un appartement : 4 303 €

10.La Cartoucherie, emblème du renouveau

©Maxime Lafage - Wikimedia Commons

L’Écoquartier de la Cartoucherie est l’un des grands projets d’aménagement de la municipalité. Son atout n°1 est son emplacement. Le secteur est d’abord très bien desservi par tous les transports : métro, tramway, bus. Sa situation permet également de rejoindre le CHU Purpan à pied en moins de 10 minutes. Proche des écoles, des commerces (4 minutes en voiture de l’hypermarché Purpan et de sa galerie), il offre tout le confort urbain au pied des habitations.

Dans les locaux au charme historique de l’ancienne usine, le futur tiers-lieu du quartier est en phase de réhabilitation et devrait ouvrir ses portes d’ici 2023. Une salle de spectacle modulable, un open-space de coworking, un immense espace restauration avec plus de 20 stands orientés cuisine du monde.

Prix moyen du m² d’un appartement : 3618 €