Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > Comment bien s'installer dans son logement étudiant à Toulouse ?

Comment bien s'installer dans son logement étudiant à Toulouse ?

Le verdict est tombé. Les étudiants toulousains devront débourser plus de 2300€ pour leur rentrée cette année. Le rapport de l’AGEMP (Association Générale Etudiante de Midi-Pyrénées) précise que le loyer est la plus grosse source de dépense des étudiants, avec une augmentation significative de 3,06%.

Pour ceux ayant déjà trouvé leur logement étudiant à Toulouse, il est désormais temps de s’y installer correctement. Et cette étape peut vite devenir un vrai casse-tête : démarches administratives, ouvertures de compteurs, assurance, ameublement... Que l’appartement que vous avez choisi se situe dans un bâtiment ancien ou un programme neuf à Toulouse, vous ne pourrez pas y échapper. On vous donne tous nos conseils pour vous aider à passer cette étape le plus sereinement possible.

Quelles sont les démarches à effectuer à votre entrée dans le logement ?

©TWStock - Shutterstock

Pour les plus chanceux, la question de la recherche de logement est déjà résolue. Il faut donc maintenant s’atteler à l’installation, qui est loin d’être de tout repos. Plusieurs étapes cruciales vous attendent :

  • Demander l’ouverture des compteurs d’électricité et de gaz le cas échéant
  • Souscrire les abonnements nécessaires (EDF, GDF, internet...)
  • Souscrire une assurance habitation
  • Faire le changement d’adresse
  • Choisir vos meubles et votre déco
  • Trouver des gros bras pour vous aider à aménager

Pour ceux qui n’auraient pas encore trouvé leur logement étudiant à Toulouse, pas de panique, nous vous donnons tous nos conseils pour trouver un appartement étudiant dans la Ville Rose!

Souscrire à tous les abonnements nécessaires

La première chose à faire avant d’emménager dans votre nouvel appartement est de souscrire tous les contrats dont vous aurez besoin pour vivre. Electricité, gaz, mais aussi internet. Il est nécessaire de préparer cette étape en amont afin de ne pas se retrouver sans ces indispensables lors de votre aménagement.

Il est préférable, si cela est possible de vous y prendre au minimum une semaine à l’avance. D’autant plus qu’il est fort possible que l’ancien locataire de votre nouveau logement ait fait fermer le compteur d’électricité par exemple. Dans ce cas, la démarche de réouverture sera un peu plus longue, aux alentours de 48 à 72 heures. Anticiper vous permettra donc de ne pas commencer à vivre dans votre logement sans électricité. Idem pour le gaz. Ne pas pouvoir prendre de douche chaude parce que la chaudière au gaz n’est pas en fonctionnement risquerai de gâcher vos premiers jours dans votre nouveau chez vous.

Attention, il existe de nombreux fournisseurs d’énergie et il est possible de faire de véritables économies sur les factures énergétiques. Il faut donc bien vous renseigner en amont afin de ne pas vous précipiter lorsque le moment est venu de se décider.

Concernant internet, il y a plusieurs options : soit vous disposiez d’un abonnement auparavant que vous n’aurez qu’à faire transférer, soit vous en souscrivez un nouveau. Comme pour les fournisseurs d’énergie, pensez à bien comparer les offres de tous les opérateurs : prix, durée d’engagement, offres, prestations... Plusieurs caractéristiques sont à prendre en compte pour vous assurer le meilleur rapport qualité prix. Certains opérateurs proposent également des offres spécifiquement pour les étudiants.

Comme pour les contrats d’énergie, prenez-vous-y suffisamment à l’avance si vous espérez pouvoir vous servir d’internet dès votre emménagement. En effet, il est possible que la mise en service prenne quelques jours. D’autant plus si votre immeuble est raccordé à la fibre mais que votre logement ne dispose pas de boitier. L’opération nécessitera l’intervention d’un technicien, et coutera également de l’argent. Il vaut donc mieux le prévoir en avance.

©mizar_21984 - Shutterstock

S'attaquer à l’administratif

Qui dit nouvel appartement dit forcément administratif à gérer. La première des choses à faire, avant même d’entrer dans votre logement, est de souscrire une assurance habitation pour votre nouveau logement. Elle vous sera de toute façon demandée lors de votre état des lieux d’entrée dans le logement.

«À l'entrée dans les lieux, vous devez présenter au bailleur une attestation d’assurance pour les risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux). La seule assurance obligatoire est l’assurance des risques locatifs. Elle couvre les dommages causés au logement que vous louez. Pour que les dommages causés à vos voisins soient inclus, il faut souscrire une assurance recours des voisins et des tiers. Et, si vous souhaitez également garantir vos biens, vous pouvez souscrire une assurance complémentaire couramment nommée multirisques habitation.»

L’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement)

Il faudra également vous occuper d’effectuer d’autres démarches administratives en fonction de votre situation. Dans tous les cas, il vous faudra effectuer votre changement d’adresse auprès de plusieurs organismes. Sur le site du service public, vous pourrez déclarer ce changement aux organismes publics. Afin de faire suivre votre courrier, vous devrez vous rendre à La Poste. Vous aurez peut-être besoin d’effectuer d’autres démarches en fonction de votre cas, notamment une demande d’APL auprès de votre CAF si votre situation le nécessite.

Comment meubler son logement étudiant ?

Un logement étudiant étant la plupart du temps un studio ou un deux pièces, il faut avant tout penser à le meubler de manière fonctionnelle. Le gain de place est le maître mot de l’organisation d’un logement étudiant, mais il ne faut pas oublier d’y ajouter un peu de style afin de se sentir bien chez soi.

Comment me procurer des meubles sans me ruiner?

©Iakov Filiminov - Shutterstock

Il est possible que votre logement soit déjà meublé lorsque vous le louerez. Si tel n’est pas le cas, il va falloir passer par l’étape ameublement, qui n’est pas évidente, à la fois pour des raisons financières et pratiques.

Si votre appartement est loué vide, il va falloir vous procurer certains meubles indispensables assez rapidement. Si les éléments de décoration ou d’agrément peuvent attendre quelques mois, il va être difficile de se passer d’un couchage ou d’un coin repas. Evidemment, vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin dans les grandes enseignes d’ameublement. Cependant, si votre budget est serré, d’autres moyens existent pour se meubler.

La récup’ est le premier de ces moyens. Ecologique et économique, la récupération de meubles déjà utilisés peut vous permettre de meubler votre logement étudiant à Toulouse pour presque rien. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez déjà voir avec le locataire précédent s’il souhaite vous vendre ou céder tout ou partie de ses meules. Il se pourrait bien que cela vous arrange tous les deux. Vous pouvez également récupérer certains meubles auprès de vos proches, ou bien de particuliers qui souhaitent simplement se débarrasser de mobilier encombrant.

Il existe également des associations ou magasin de meubles d’occasion. Vous pourrez facilement y faire de belles économies. Cette année, une nouvelle entreprise toulousaine a vu le jour. Appelée Bobby, elle est spécialement dédiée aux étudiants et propose de récupérer des meubles de particuliers, en bon état, pour les revendre uniquement à des étudiants 40% à 70% moins cher.

Pour les plus bricoleurs d’entre vous, l’option DIY peut être plus qu’intéressante. En plus d’être peu chère, elle est écologique et franchement très esthétique. Alors à vos palettes et cagettes pour fabriquer votre plus belle table basse ou console d’entrée !

Pour le côté pratique, le plus simple reste encore de convaincre votre famille et vos amis de vous aider à monter ce canapé au 5ème étage sans ascenseur, en les appâtant avec un bon repas. Si toutefois vous n’aviez pas la possibilité de trouver de la main d’œuvre gratuite, sachez que la plupart des grandes enseignes d’ameublement mais également les associations qui vendent des meubles d'occasion , comme Bobby, proposent un service de livraison, au pied de l’immeuble ou dans l’appartement, avec supplément.

Les indispensables du logement étudiant

Cela peut paraitre évident, mais s’il s’agit de votre premier logement, mieux vaut-il que vous prépariez une liste afin de ne rien oublier lors de votre aménagement. Qu’il s’agisse de meubles ou d’ustensiles, on ne dirait pas au premier abord, mais la liste est longue. Pour vous aider, voici une check-list des indispensables pour vous sentir chez vous au plus vite :

Les indispensables pour bien meubler son logement étudiant

  • La pièce principale

    Un lit gigogne, un lit mezzanine ou un canapé -lit avec coffre si possible

    Une couette, un oreiller et du linge de lit

    Une table avec 2 ou 4 chaises en fonction de la place disponible

    Un bureau avec étagères

    S’il n’y a pas de rangement intégré, une armoire ou penderie avec cintres

  • La cuisine

    Des plaques de cuisson

    Un réfrigérateur top, si possible avec freezer

    Un four micro-ondes

    Une cafetière ou bouilloire en fonction de vos goûts

    De la vaisselle : assiettes, verres, tasses, bols, couverts...

    Des ustensiles de cuisine parmi lesquels : poêles, casseroles, passoire, spatules, économe...

    Une poubelle

  • La salle de bain /WC

    S’il n’y a pas de rangement intégré, une desserte ou une colonne de rangement

    Un porte savon

    Un porte brosse à dent

    Une étagère de douche

    Si nécessaire, un rideau de douche

    Une poubelle

  • Les autres indispensables

    Un aspirateur et un kit ménage (produits ménagers, serpillère...)

    Du linge de maison (torchons, serviettes de bain, tapis de bain...)

    Des étagères

    Quelques outils en cas d’urgence comme un set de tournevis

Bien sûr, en fonction de vos besoins et de votre budget, vous pourrez compléter l’équipement de votre logement au fur et à mesure : grille-pain, télévision, meubles de rangement, machine à laver...

Comment aménager un petit espace?

L’aménagement d’un appartement étudiant peut parfois s’avérer compliqué, étant donné qu’il s’agit souvent d’un petit espace. Il faut donc réussir à le rendre fonctionnel et agréable, sans le surcharger. Voici quelques conseils pour vous approprier votre nouveau logement et l’adapter à votre vie étudiante.

La première chose à faire est de réaliser un plan d’aménagement de votre nouvel appartement. Essayez de récupérer un plan avec mesures du logement, ou bien prenez vous-même quelques mesures lors de la visite ou de l’état des lieux d’entrée si vous n'aménagez pas directement après. Cela vous permettra de vous équiper de meubles adaptés à la taille du logement. Si vous le pouvez, dessinez l’emplacement des meubles sur le plan afin de vérifier que tout ce que vous souhaitez positionner contiendra effectivement.

©Sebastian Duda - Shutterstock

Afin de gagner en espace et en fonctionnalité, privilégiez les meubles à double utilisation. Par exemple, vous pouvez vous équiper d’un lit gigogne qui vous offrira des espaces de rangement, d’un canapé convertible avec coffre ou bien d’un lit escamotable. Il existe également des bureaux repliables avec étagères, qui permettent de gagner de la place lorsque vous ne l’utilisez pas. Pour offrir un peu plus de convivialité à votre appartement sans rogner sur l’espace disponible, vous pouvez opter pour une table basse avec emplacements de poufs intégrés. Il existe de nombreux meubles pensés justement pour les petits espaces qui vous permettront d’allier esthétisme, espace et fonctionnalité pour vous sentir bien chez vous.

Même si votre appartement ne dispose que d’une pièce, il est tout à fait possible de séparer les espaces en fonction de leur utilisation. Pour vous créer un coin nuit dans un studio par exemple en insérant une grande étagère à cubes, un paravent ou une verrière entre votre coin salon et votre lit. Vous pouvez également jouer sur les couleurs en repeignant le pan de mur où vous souhaitez placer votre bureau. Attention cependant, il est recommandé de demander l’accord de votre propriétaire afin de ne pas avoir de mauvaise surprise lorsque vous quitterez le logement.

Si vous ne voulez pas encombrer votre logement, il est préférable d’utiliser la hauteur. On l’oublie souvent mais les murs regorgent de possibilités pour obtenir plus de rangements sans perdre de l’espace au sol. Etagères, meubles hauts et patères seront vos alliés pour vous offrir du rangement supplémentaire.

Dernier point très important si vous souhaitez vous sentir réellement chez vous, la décoration. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un logement étudiant que vous ne pouvez pas faire en sorte qu’il vous ressemble. Un tapis, quelques plantes et luminaires, des décorations murales... Le choix est vaste pour vous approprier votre chez vous ! Attention cependant, privilégiez les décorations qui ne laissent pas de traces au mur. Si vous souhaitez accrocher des tableaux ou cadres au mur, cela est possible mais n’oubliez pas de reboucher les trous en quittant le logement.