Accueil > L'actualité immobilière à Toulouse > L’écoquartier Guillaumet s’apprête à sortir de terre à Jolimont

L’écoquartier Guillaumet s’apprête à sortir de terre à Jolimont

Depuis quelques mois, des ballets de pelleteuses et de grues animent le vaste terrain de l’ancien site du Centre d’Essais Aéronautique de Toulouse (CEAT). Un tout nouveau quartier y est en train de voir le jour : l’écoquartier Guillaumet. Cette opération d’aménagement et d’urbanisme pharaonique accueillera, entre autres, des équipements publics et des programmes immobiliers, offrant ainsi une large gamme de logements aux particuliers ou investisseurs souhaitant acheter un appartement neuf à Toulouse. Zoom sur ce quartier qui va complètement remodeler le visage de la Ville Rose.

Un nouveau « quartier écologique » à Toulouse

© Natthawon Chaosakun

La question environnementale étant au cœur de toutes les discussions, les écoquartiers ont le vent en poupe et se créent partout en France. Également appelés « quartiers écologiques » ou « quartiers durables », ces territoires d’un nouveau genre conjuguent objectifs sociaux, environnementaux et économiques à la pointe de l’innovation. Avec une biodiversité particulièrement riche, ils mettent les aménagements verts au centre de leurs priorités afin d’adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Le quartier Guillaumet à Toulouse en est un parfait exemple.

Des perspectives multiples et une ambition environnementale poussée

C’est sur l’ex-CEAT que s’ancre le projet Guillaumet à Toulouse Métropole. En tant qu’écoquartier, il englobe de nombreuses perspectives, dont :

  • la qualité de vie ;
  • la préservation de l’environnement ;
  • l’intégration sociale ;
  • l’attractivité sur le long terme ;
  • le développement économique.

Pour garantir sa qualité environnementale, le quartier Guillaumet à Toulouse se développe autour de différents fondamentaux :

  • plantation de plus de 600 arbres pour recouvrir 40 % de la surface du site ;
  • mise en place d’une chaufferie biomasse ;
  • construction de bâtiments qui respectent les principes de l’architecture bioclimatique ;
  • développement des mobilités douces…

Des critères de performance rigoureux

©gkatz - Shutterstock

L’enjeu environnemental constitue un axe important du quartier, mais n’est pas le seul à prendre en considération. Des critères de performance stricts rentrent aussi en jeu comme l’écoconstruction, le transport ou encore le recyclage des déchets. L’écoquartier Guillaumet doit également assurer la mixité sociale et fonctionnelle, et ce, par la construction de logements adaptés, la mise en place d’équipements publics, de commerces et services… Il favorise, entre autres, la qualité du logement et des différents espaces publics, mais aussi, et surtout, le « vivre ensemble » et la connexion de l’écoquartier avec l’ensemble de la ville.

Le projet Guillaumet à Toulouse : un ensemble stratégique

Bénéficiant d’un emplacement privilégié, entre les stations de métro de Jolimont et de la Roseraie, le quartier Guillaumet à Toulouse est un ensemble mixte et stratégique. Sur ce vaste terrain d’un peu plus de 13 hectares seront implantés des logements, des bureaux, des commerces, des équipements sportifs et de loisirs ainsi que d’autres infrastructures de qualité accessibles à tous les futurs habitants. Désignés par délibération du conseil de la Métropole, les acteurs de l’opération sont Altarea Cogedim et Crédit Agricole Immobilier. Selon le directeur général de Cogedim, l’objectif est de créer « un projet exemplaire en matière d’aménagement et de construction durable ».

Création de 1 200 logements

© Grand Warszawski - shutterstock

Le projet Guillaumet de Toulouse Métropole attirera certainement les jeunes couples et les familles. Il accueillera des projets immobiliers neufs, avec plus de 1 200 logements livrés entre 2022 et 2025. Toutes les typologies seront représentées afin de répondre aux besoins de tous (du studio aux appartements disposant de plusieurs pièces). Les logements au sein des programmes immobiliers seront destinés à la résidence principale et à l’accession aidée (55 % de logements accessibles à la propriété, 45 % de logements sociaux en location, 10 % en accession sociale). Ils bénéficient de prestations de qualité et ont été pensés avec une approche bioclimatique, permettant ainsi de valoriser les énergies renouvelables locales. Ces logements sont certifiés HQE Aménagement. Ils sont faciles à chauffer et ne nécessitent que peu de ventilation, ce qui permet aux futurs occupants de bénéficier d’une réduction considérable sur leurs factures énergétiques. Pour assurer une circulation agréable et pratique, les bâtiments qui comportent six étages bénéficient d’une disposition sous forme d’îlots séparés par de petites rues piétonnes.

Installation de bureaux et de commerces

Les aménageurs du quartier Guillaumet à Toulouse ont imaginé celui-ci comme « une ville dans la ville ». La création de locaux professionnels et de commerces fait partie des nombreux aménagements prévus. Sur le territoire, 8 500 m² seront dédiés aux bureaux et 5 800 m² aux commerces et services. La cité administrative de Toulouse (qui se trouve, aujourd’hui, dans le centre-ville), par exemple, sera installée au sein du bâtiment Lemaresquier. Ce bâtiment arbore un style architectural des années 30. Il intègrera plusieurs salles de réception, de formation et de réunion, ainsi qu’un restaurant.

©John_T - Shutterstock

Les divers commerces et services seront installés en bordure de l’avenue Yves Brunaud, du côté de la ligne de métro. Des boutiques, des grandes surfaces et des restaurants seront également mis sur pied sur la place de l’Ombrière.

Mise en place de divers équipements de quartier

Le projet Guillaumet Toulouse Métropole prévoit également la mise en place d’équipements de quartier sur 21 000 m² afin d’améliorer la qualité de vie des futurs résidents : des équipements sportifs, des établissements dédiés aux services à la personne, des locaux associatifs, un jardin public et des jardins partagés, une ferme urbaine… Un dojo et une salle de gym seront créés à proximité de la station de métro Roserai et de l’avenue Yves Brunaud. Un club-house et une crèche sortiront de terre près de l’avenue Henri Guillaumet.

La création d’un tiers-lieu qui sera géré par des associations du quartier fait aussi partie du programme. Cet espace, sur la thématique de l’écoresponsabilité, accueillera une ferme urbaine. Tout a été prévu pour assurer un quotidien pratique et harmonieux.

Un site « vert » et plus ouvert

Si la construction de logements et l’ambition environnementale du quartier Guillaumet Toulouse représentent des axes forts du projet, la connexion du site avec les quartiers avoisinants constitue l’un des objectifs de l’opération d’aménagement. Cet écoquartier toulousain se présentera comme une « nouvelle portée de la ville ». Il sera donc ouvert aux quartiers de Jolimont, de la Roseraie et de Soupetard. En termes de circulation, une nouvelle voie qui traverse Guillaumet et qui permet de relier les deux avenues Yves Brunaud et Henri Guillaumet sera créée.

©Halfpoint - Shutterstock

Les voies dites « douces » seront également privilégiées : pistes cyclables, couloir de bus, esplanade piétonne… Par ailleurs, Toulouse Métropole précise que « tous les autres accès seront réservés aux piétons et aux cyclistes ». Pour garantir des déplacements agréables et une meilleure circulation de l’air, des venelles végétalisées sont prévues.

Innover, tout en valorisant l’histoire et le patrimoine

Avec le quartier Guillaumet à Toulouse, la collectivité souhaite une opération qui respecte l’histoire et le patrimoine. La première phase de concertation a été engagée en 2016, une démarche qui a permis au projet d’évoluer. Par ailleurs, les échanges avec les riverains et les différentes associations au sein des quartiers voisins sont toujours d’actualité (ateliers, exposition, réunions publiques, réunions en ligne…).

Pour la mémoire des lieux auxquels les Toulousains sont particulièrement attachés, l’opération prévoit de revaloriser l’histoire du site en conservant l’ancienne soufflerie et les deux cheminées.