du lundi au vendredi
05 82 95 12 10
Contactez-nous

Immobilier neuf
L'Union

ACCUEIL > Appartement à L'Union

Les 2 meilleurs programmes neufs à L'Union

POURQUOI INVESTIR à L'Union

L’Union est une commune de la banlieue du nord-est toulousain. D’une superficie de 6.77 km², la ville se compose de plus de 11.000 Unionais et appartient au rassemblement de communes de Toulouse Métropole.

La ville tire son nom de ses origines. Au XVIIIe siècle, elle était constituée des communes de Belbèze-lès-Toulouse et de Lacournandrie. Dès le 6 décembre 1793, elles sont réunies sous un premier nom : Saint-Jean-de Kyrié-Éleyson, pour finalement s’appeler l’Union, conformément à la décision du Conseil municipal du 9 janvier 1794.

1522 : construction du Château de la Cornaudric

Jean de Bernis devient le seigneur de la Cornaudric en 1522 et fait construire en son honneur le château de la Cornaudric, aujourd’hui disparu. Près de deux siècles plus tard, Dominique de Gérie, un bourgeois, fait reconstruire un château ainsi qu’une chapelle portant le même nom que l’ancien.

De nos jours, l’édifice est implanté au milieu d’un parc dominant la vallée de l’Hers. La chapelle actuelle, située à l’entrée du domaine du Château de la Cornaudric, était une “chapelle domestique” jusqu’au XIXe siècle, date à laquelle l’église de l’Union a été construite.

XIXe siècle : la problématique autour de la gare de l’Union

Dans la seconde moitié des années 1800, les chemins de fer sont de plus en plus mis en place sur le sol toulousain. L’Union et ses habitants souhaitent se voir dotés de leur propre gare. Le Conseil municipal vote à l’unanimité le voeu de la création d’une gare. Toutefois, le projet tombe à l’eau, et c’est la gare de Montrabé qui est privilégiée pour les voyageurs venant de Toulouse.

1862 : l’église Saint-Jean Baptiste sort de terre

Alors que Saint-Jean et l’Union ne forment qu’une seule et même commune au XIXe siècle, l’histoire de l’église de la ville est tumultueuse. Effectivement, la première fois que ce nouvel édifice religieux est évoqué lors d’un Conseil municipal, c’est dans les années 1850. Les membres du conseil réfléchissent à la construction d’une nouvelle église sur le sol l’unionais. Toutefois, après analyse du budget, ils décident de renoncer et optent pour la rénovation de l’église de Saint-Jean.

Il faudra attendre 1862 pour que l’église Saint-Jean Baptiste de l’Union sorte de terre et que la première messe y soit célébrée. Un différend au sujet de cette nouvelle église et de l’ancienne amène à la scission du territoire et à la création des deux villes : Saint-Jean et L’Union.

1875 : construction de la première école de l’Union

Une ordonnance royale datant du 14 février 1830 engage l’ensemble des communes françaises à créer une école. Le Conseil municipal de l’Union ne reconnaît pas la nécessité d’une école au sein de son village. Il faudra attendre 1875 pour que la première école primaire soit construite.

L’école publique est mixte et est dans la capacité d’accueillir 50 élèves. Actuellement, cette école existe toujours et elle est devenue un lieu de rassemblement associatif.

L’Union dans les années 1930 : une commune rurale

À cette époque, l’Union est une commune habitée par des agriculteurs et des maraîchers. L’activité économique principale est l’exploitation de la terre et l’élevage de bétail. Certaines plaines sont même occupées par la culture de la violette, fleur emblématique de la région toulousaine qui a fait la richesse du territoire. Effectivement, la plante avait cette particularité de pouvoir être cultivée tout au long de l’année. Elle était ensuite cueillie et utilisée pour la réalisation de miel, de bonbons et même de parfum.

1960 : la forte croissance démographique de l’Union

Après la Seconde Guerre mondiale, la ville de l’Union connaît une importante croissance de sa démographie et une transformation de son paysage urbain. Entre 1962 et 1968, la commune voit sa population passer de près de 1.500 habitants à plus de 4.500. Les premiers lotissements et immeubles d’habitation commencent à sortir de terre et offrent un nouveau visage à la ville.

2010 : diminution de la population

En 2006, l’Union recense plus de 12.000 habitants. Quelques années plus tard, à partir de 2010, la population commence à diminuer. Effectivement, selon le recensement effectué par l’Insee en 2011, l’on compte 11.800 l’Unionais et 11.600 en 2016. Par ailleurs, la tranche de la population la plus représentée est celle des plus de 45 ans (58.4% des l’Unionais).

2015 : le projet Coeur de ville

Le projet “Coeur de ville” a été lancé en 2015. Il est le fruit d’une réflexion commune entre les membres de la municipalité, les architectes, les urbanistes et les habitants. L’objectif ce projet urbain est donné une unité à la ville et de rendre le centre-ville l’unionais plus vivant. L’aménagement du projet s’étend sur 13 hectares et il prévoit la construction de logements, de locaux commerciaux, d’infrastructures éducatives et culturelles ainsi que l’aménagement de voies de circulation.

Ecoles
Transports
Loisirs
Alimentation
Collège
SEGPA
Clg georges chaumeton
Collège
Georges chaumeton
Ecole
Ecole maternelle
Montizalguier
Ecole de niveau élémentaire
Montizalguier
Borde d'olivier
Belbèze les toulouse
Ecole maternelle
Borde d'olivier
Belbèze les toulouse
Bus
Piscine
Orthez
Pitchounelle
Roncevaux
Roses
Myosotis
Monts du forez
Mandelieu
Menton
Mirabelles
Montcalm
Séoune
St-caprais
Vents d'autan
Verdale
Violette
Zi montredon
Vence
Vallauris
St-jean pied de port
St-tropez
Tourterelles
Val d'aran
La palme
La franqui
Bidart
Biarritz
Calicéo
Cèdres
Cerbère
Belle hôtesse
Bayonne
Agout
Antibes
Aspin
Azalées
Condor
Cornaudric
Jasmin
L'union - fontanelles
L'union grande halle
L'union malbou
Hasparren
Grive
Côte de cornaudric
Ctre cial l'union
Geai
Grasse
Acacias
Le lumière
Le lumière
Restaurant
Pizza mongelli
Maison benetti
Pizzapapa
Restaurant
Vin léa
Bistrot régent
Les mets en mêlée
La bambouseraie
Il popolo
La pampa
Le ghymnos
Les 9 dragons
Restauration rapide
Mcdonald's

LES VILLES À PROXIMITÉ de L'Union

Le bien idéal
Nos courtiers en immobilier neuf sélectionnent en toute indépendance vis à vis des promoteurs les meilleures opportunités d'acquisition de logements neufs à Toulouse.
Meilleur investissement
Découvrez les programmes immobiliers les plus performants pour réaliser un investissement locatif en région toulousaine ou acquérir votre résidence principale dans un secteur porteur.
Faites des économies
Notre agence vous permet d'acquérir un bien neuf aux conditions les plus avantageuses et sans frais d'intermédiaire : nous ne perçevons aucune rémunération de votre part pour nos services.
Vous accompagner
À chaque étape de votre projet d'investissement nous vous accompagnons : de la recherche du bien idéal, jusqu'à sa mise en location ou à votre entrée dans le logement.