du lundi au vendredi
05 82 95 12 10
Contactez-nous
La métropole
Les quartiers
Nombre de pièces
Budget max

Immobilier neuf
Bruguières

ACCUEIL > bruiguieres

Le meilleur programme neuf à Bruguières

POURQUOI INVESTIR à Bruguières

Bruguières est une commune de 5.650 habitants située au nord de Toulouse. Son nom vient de la nature de son territoire, où des bruyères devaient fleurir les coteaux. Étendue sur 9km², Bruguières comprend une vaste étendue forestière qui recouvre sa partie nord et la bordure ouest de l’Hers.

1080 : première église à Bruguières

La constitution du village remonte a priori au Moyen-âge, puisqu’on y atteste à cette époque une première église, dédiée à Saint-Martin. D’abord dépendante de l'Abbaye de Moissac, elle passe ensuite sous le contrôle de l'Abbaye de Saint-Sernin de Toulouse.

1380 : fortification du village

À l’époque de la guerre de Cent ans, Bruguière s’entoure d’une enceinte fortifiée, comme la plupart des villages alentours : la sienne est haute 8 à 10 m, avec un fossé. Subsistent de cette époque la disposition resserrée des maisons autour d'un puits, ainsi que le nom de rue du Fort.

Est également construite, hors des murs, une vaste place rectangulaire (plus grande que celle du Capitole de Toulouse). Sur son côté est, le château du Castelet (une banque), le four banal, la forge, et une fontaine.

Le fort est entretenu jusqu’en juin 1595 où, devant l’armée du Duc de Ventadour, le village ouvre ses portes.

XIVe - XVIe siècle : paysans et riches familles

La population de Bruguière est essentiellement paysanne. La commune tire sa richesse de la fertilité exceptionnelle de sa partie méridionale, en partie due alluvions argilosableuses déposées par les crues de l'Hers.

Sa terre appartient à de riches familles toulousaines, de magistrats ou de marchands. Durant cette période, Toulouse compte de nombreux capitouls seigneurs ou co-seigneurs de Bruguières.

1511 : reconstruction de l’église

L’église actuelle de Bruguières est reconstruite sur les ruines de celle du XIe siècle. Son édification est terminée en 1538, et elle est consacrée en 1550 par l’évêque de Chartres. Mais peu après, en 1562, elle est incendiée par les Reistres allemands à la solde des protestants de Montauban.

1657 : Georges d’Olive fait rebâtir le château de la place

La lignée des d’Olive succède à celle des Dufaur. Georges d’Olive reste l’un des plus fameux seigneurs du village, pour l’avoir administré pendant 55 ans. Conseiller du parlement à l’époque de Louis XIV, Georges d’Olive fait rebâtir le château actuel sur la place en 1657.

1789 : la Révolution à Bruguières

Au cours du XVIIIe siècle, les de Beaufort, une famille de militaires, remplacent les d’Olive, des magistrats, au château communal. Le décret du 14 décembre 1789 supprime ensuite les rôles de consuls et crée les municipalités : Combret est alors le premier maire de Bruguières.

Des marchands toulousains s’installent au château : ce sont les Lignières, dont l’un devient maire de Toulouse en 1848.

1810 : les débuts de l’instruction à Bruguières

La commune est privée d'école jusqu’en 1810. C’est Germain de Cucsac, ancien trésorier général de France, qui change la donne, en léguant ses nombreux biens dans son testament de 1805.

Par suite, un décret impérial du 3 août 1810 « autorise l’acceptation de l’institution universelle faite par le sieur Cucsac aux pauvres. Pour le soulagement des habitants des trois communes de Bruguières, Saint Sauveur et Castelginest. 1° Une maison de charité et de secours à domicile, qui sera desservie par 3 sœurs de la congrégation de St Vincent de Paul, et où les jeunes filles seront instruites, 2° une école de charité tenue par un ecclésiastique chargé de l’instruction des jeunes garçons ».

Le domaine de 150 ha de Cucsac devient alors bureau de bienfaisance, ancêtre du CCAS actuel. Une maison de retraite prendra la suite de cet ancien asile et école, et sera gérée jusqu’en septembre 2007 par les sœurs de St Vincent de Paul.

En 1830, l'administration nomme un instituteur laïc à la place du prêtre. Le premier groupe scolaire est construit en 1907, avenue de Toulouse, à l'entrée du village.

1862 : la première briqueterie ouvre à Bruguières

L’activité industrielle démarre dans le village avec l’ouverture de deux briqueteries, la première en 1862, l’autre en 1875. Elles viennent remplacer l’ancienne tuilerie de la rue des sports. Début XXe : Bruguières se connecte à Toulouse et se développe

Ce début de siècle marque l’entrée du village dans la modernité. Une passerelle métallique est installée sur l’Hers en 1904, et permet d’améliorer la connexion de la commune aux villes alentours. La première ligne d’autobus Toulouse-Bruguières est ouverte en 1927. Bruguières avoisine alors les 650 habitants, et ses équipements se développent : elle voit arriver l’éclairage public en 1923, le réseau d’eau potable en 1947, et sa nouvelle mairie, équipée de bains-douches, en 1952.

1960 : amplification de l’urbanisation de Bruguières

La commune compte entre 300 et 700 habitants jusque dans les années 50. Ce n’est qu’au cours des années 60 qu’elle amorce une urbanisation plus considérable, et passe le cap des 1000 habitants.

Cette urbanisation se poursuit et prend vers un caractère essentiellement pavillonnaire dans le courant des années 80, marqué par l’ouverture de l'autoroute Toulouse-Bordeaux, aussi appelée « Autoroute des deux-mers », qui traverse la commune dans toute sa longueur.

Bruguière gagne ensuite un millier d’habitants par décennie environ, jusqu’à atteindre les 5.000 habitants à la fin des années 2000.

2011 : Bruguières rejoint Toulouse Métropole

En 2011, la commune devient membre de la Métropole, qui englobe la majeure partie de l’agglomération toulousaine.

Ecoles
Transports
Loisirs
Alimentation
Ecole
Ecole de niveau élémentaire
Les bruyères
Ecole maternelle
Bus
Industrie
Hortensias
Hespérides
Gutenberg
Le parc
Les palanques
Zi petit paradis
Zi euro nord
Pont rouge
Gamouna
Electronique
Bruguet
Bois
Bergeron
Bruguières
Bruguières mairie
Ecole bruguières
Coubertin
Capdejouan
Bénélux

LES VILLES À PROXIMITÉ de Bruguières

Le bien idéal
Nos courtiers en immobilier neuf sélectionnent en toute indépendance vis à vis des promoteurs les meilleures opportunités d'acquisition de logements neufs à Toulouse.
Meilleur investissement
Découvrez les programmes immobiliers les plus performants pour réaliser un investissement locatif en région toulousaine ou acquérir votre résidence principale dans un secteur porteur.
Faites des économies
Notre agence vous permet d'acquérir un bien neuf aux conditions les plus avantageuses et sans frais d'intermédiaire : nous ne perçevons aucune rémunération de votre part pour nos services.
Vous accompagner
À chaque étape de votre projet d'investissement nous vous accompagnons : de la recherche du bien idéal, jusqu'à sa mise en location ou à votre entrée dans le logement.